Mono Couffo

Occupation anarchique des voies dans le marché de Comé : Le préfet Milohin lance l’opération de répression

today26 juin 2024 48

Arrière-plan
share close

Plus rien ne sera comme avant dans le marché de Comé. Le préfet du Mono, Dêdêgnon Bienvenu Milohin a lancé ce mercredi 26 juin 2024 la phase de répression contre l’occupation anarchique de la RNIE plus précisément au niveau du marché de Comé. Les usagers de ce marché abandonnent leurs hangars et s’installent allègrement sur les trottoirs et voies qui bordent ledit marché à la quête de la clientèle.

Cette opération a été lancée après plusieurs mois de sensibilisation à l’endroit des bonnes dames de ce lieu d’échanges commerciaux. C’était en présence des éléments de la police républicaine, le maire de la ville et les membres de la conférence administrative départementale du Mono. Cette descente du préfet Dêdêgnon Bienvenu Milohin vient donc sonner la fin de la récréation dans le marché de Comé.

L’autorité préfectorale a sillonné tous les artères du marché pour constater de visu le respect des prescriptions. Et comme on peut s’y attendre, les consignes ont été respectées. Les commerçants et commerçantes ont quitté les artères pour occuper les hangars et boutiques à eux octroyés par l’administration communale de Comé. Il faut néanmoins noter que les articles d’une vendeuse exposés au bord de la voie ont été saisis.

“Nous notons que notre mise en garde a été prise au sérieux par les usagers”, s’est réjoui le préfet Milohin qui a salué les efforts des élus et des forces de sécurité pour la sensibilisation. “Il est à souhaiter que ce comportement ne soit pas ponctuel mais rentre dans les habitudes afin de donner à Comé cette belle image que nous constatons aujourd’hui”, laisse entendre le préfet du Mono.

Grâce à cette opération, on peut désormais circuler librement dans le marché de Comé. Le préfet Dêdêgnon Bienvenu Milohin entend donc maintenir la pression afin d’inciter les usagers à rester sous leurs hangars ou dans leurs boutiques. “Je voudrais demander aux élus de continuer à assumer leurs responsabilités en sensibilisant les usagers de ce marché (…). Ce n’est pas en prenant en otage la route qu’ils peuvent gagner en clientèle”,  explique Dêdêgnon Bienvenu Milohin. 

Cette opération de répression initiée par le préfet a été favorablement accueillie par les autorités communales. “Je pense que c’est une bonne action pour le développement de notre localité et pour éviter les cas d’accident”, a déclaré Bernard Adanhopé, maire de la ville de Comé qui s’est rendu dans le marché très tôt ce mercredi matin pour sensibiliser les usagers. L’édile de Comé s’est engagé au nom de ses pairs à intensifier la sensibilisation. “Si nous demandons un marché moderne, il faut une bonne habitude”, a-t-il conclu.

Écrit par: betsaleelfm

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


Radio

check Webmail

check

UTILES

check Webmail

check

0%